Frida Kahlo par Frida Kahlo, sa correspondance

Frida Kahlo par Frida Kahlo, sa correspondance

Figure emblématique du surréalisme mexicain, engagée dans la cause féministe et politique, Frida Kahlo est une femme accomplie. Dernièrement, ce ne sont pas les occasions qui ont manqué de (re)découvrir le travail de l’artiste peintre mexicaine. L’illustrateur Benjamin Lacombe et son album Frida sorti en novembre dernier propose une immersion dans le processus créatif de l’artiste. L’exposition sur le Mexique qui s’est déroulée au Grand Palais nous offre quant à elle la possibilité d’observer quelques-uns de ses plus célèbres tableaux. Dans Frida Kahlo par Frida Kahlo c’est une toute autre facette que nous découvrons de cette dernière puisqu’il s’agit d’un recueil des lettres qu’elle a envoyées de 1922 à 1954.

Frida Kahlo et la maladie

frida kahlo éditions points exposition mexique grand palais autoportrait aux cheveux coupésFrida a été malade et a subit des opérations toute au long de sa vie. Atteinte de poliomyélite dès l’âge de 6 ans, elle se surnomme « Frida jambe de bois ». A l’âge de 18 ans, le bus dans lequel elle se trouve percute un tramway et plusieurs personnes trouvent la mort dans l’accident. Frida ne s’en sort pas indemne puisqu’elle est transpercée par une barre de métal « de l’abdomen au vagin » et subit de nombreuses fractures. Alitée pendant des mois, elle se familiarise alors avec la littérature et la peinture.

La souffrance qui ne la quittera jamais apparaît dans chacune de ses peintures mais également dans ses lettres. Le recueil commence quelques années avant l’accident qui marque une rupture et sans doute la fin d’une période d’insouciance. Abandonnée par son petit ami, délaissée par ses amis elle souffre de solitude en plus de ses blessures et envoie beaucoup de lettres afin de garder le contact.

Il y a peu, quelques jours à peine, j’étais une petite fille qui marchait dans un monde de couleurs, de formes dures et tangibles. Tout n’était que mystère, tout cachait quelque chose; déchiffrer, apprendre, c’était un jeu plaisant. Si tu savais comme il est terrible de tout savoir soudain, comme si un éclair avait illuminé la terre. A présent, j’habite une planète douloureuse, transparente, comme de la glace, mais qui ne cache rien; c’est comme si j’avais tout appris en quelques secondes, d’un coup, d’un seul.

Tout au long de sa vie elle relatera à ses proches les inquiétudes quant à son état de santé, ses doutes, sa souffrance. Malgré un moral au plus bas, elle essaie pourtant de rester enjouée et positive dans ses écrits. Devenue très proche de son médecin, elle lui écrit de nombreuses lettres amicales et parfois des demandes de conseils médicaux.

La seule bonne nouvelle, c’est que je commence à m’habituer à souffrir…

Frida Kahlo et l’amour

Le besoin d’aimer et d’être aimée est peut-être ce qui transparaît le plus dans les lettres de Frida. Amie fidèle, elle ne manque jamais d’écrire même si cela se fait avec des mois et des mois de retard ! Elle semble avoir gardé les mêmes amis à travers les années et a besoin d’être entourée de leur présence, à en croire les nombreuses invitations qu’elle envoie. Elle réalise aussi beaucoup de portraits de ses proches et rencontres qu’elle envoie avec un poème ou un petit mot.

Je n’ai rien car je ne l’ai pas lui.

Et comment parler de Frida sans évoquer Diego Rivera, muraliste et époux de cette dernière ? Elle évoque son travail, ses peintures mais aussi leur relation, leurs séparations sans jamais se départir de la passion qu’elle lui voue. Il est sans doute la personne qui l’a fait le plus souffrir et est le grand amour de sa vie même si elle connaîtra de nombreux amants et maîtresses au cours de sa vie. L’amour qu’elle voue au Mexique tient également une grand place dans sa vie puisqu’elle y puise ses inspirations et n’aura de cesse de regretter son petit village natal…
frida kahlo cerf


Ce recueil de correspondances unilatérales permet de percer un peu plus le mystère que représente Frida Kahlo. Les nombreuses notes en bas de page aident à y voir plus clair dans ces échanges foisonnants qui mettent en scène de nombreux destinataires. La peintre est touchante, sincère, drôle et parfois dure et cela se reflète dans chacune de ses lettres. Il nous est difficile de refermer ce livre tant l’impression de perdre une « bonne copine » est présente. Un livre à avoir dans sa bibliothèque pour tout admirateur de l’artiste !

Frida Kahlo par Frida Kahlo aux éditions Points.