Bookhaul du salon du livre 2018

Bookhaul du salon du livre 2018

J’ai passé un week-end bien chargé puisqu’en cette fin de semaine a eu lieu le Salon du livre parisien, Livre Paris. Pour cette édition 2018, j’ai décidé de me concentrer (presque) uniquement sur la bande dessinée et de rencontrer mes maisons d’édition favorites. Samedi matin, j’ai également eu l’occasion de me rendre au brunch littéraire des éditions Stock, d’où je suis repartie avec deux romans. Retour sur mes acquisitions :

Samedi matin : brunch littéraire en compagnie de Philippe Claudel

l'archipel du chien philippe claudel un mariage anglais claire fuller éditions stock

Les éditions Stock m’ont convié à partager une matinée en leur compagnie ainsi que celle de Philippe Claudel (Les Âmes Grises, Le Rapport de Brodeck). Alors, même si ma « résolution » de cette année 2018 est de lire des autrices et seulement elles, impossible pour moi de manquer cette rencontre ! Nous avons donc échangé autour de L’Archipel du Chien, son dernier roman dont voici le résumé :

L’archipel du chien Le dimanche qui suivit, différents signes annoncèrent que quelque chose allait se produire. Ce fut déjà et cela dès l’aube une chaleur oppressante, sans brise aucune. L’air semblait s’être solidifié autour de l’île, dans une transparence compacte et gélatineuse qui déformait ça et là l’horizon quand il ne l’effaçait pas : l’île flottait au milieu de nulle part. Le Brau luisait de reflets de meringue. Les laves noires à nu en haut des vignes et des vergers frémissaient comme si soudain elles redevenaient liquides. Les maisons très vite se trouvèrent gorgées d’une haleine éreintante qui épuisa les corps comme les esprits. On ne pouvait y jouir d’aucune fraîcheur. Puis il y eut une odeur, presque imperceptible au début, à propos de laquelle on aurait pu se dire qu’on l’avait rêvée, ou qu’elle émanait des êtres, de leur peau, de leur bouche, de leurs vêtements ou de leurs intérieurs. Mais d’heure en heure l’odeur s’affirma. Elle s’installa d’une façon discrète, pour tout dire clandestine. 

Ensuite, l’équipe d’édition nous a présenté Un mariage anglais, roman de Claire Fuller à paraître en mai 2018 et dont voici le résumé :

Un mariage anglais 1976, Angleterre. Ingrid a 20 ans, de l’ambition à revendre et des projets plein la tête. Pourtant, quand elle tombe enceinte de Gil Coleman, son professeur de littérature, elle renonce à ses idéaux et l’épouse, malgré leur vingt ans d’écart et sa réputation de Don Juan. Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir de grande solitude, elle décide de lui écrire ce qu’elle n’arrive pas à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre. Ainsi commence une correspondance à sens unique où Ingrid revient sur leur rencontre, leur mariage, la construction de leur famille et les premières désillusions, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace. Douze ans encore se sont écoulés quand Gil, persuadé d’avoir aperçu Ingrid dans la rue, se lance à sa poursuite et fait une mauvaise chute. Ses filles accourent à son chevet dans la maison familiale, pour un ultime face à face avec les fantômes du passé. Dans ce roman construit à rebours, Claire Fuller dévoile, lettre après lettre, l’anatomie d’un mariage à la fois ordinaire et unique, bâti sur un lit de secrets, de remords et de trahisons, mais aussi d’amour fou. 

Mon dimanche à Livre Paris

Atterrir sur le nuage jaune et autres nouvelles préface d'alain asbire prix du jeune écrivain 2018 ditions buchet chastel

Je n’ai ramené de Livre Paris que des bandes dessinées sauf Atterrir sur le nuage jaune et autres nouvelles. Avant de me rendre au salon, j’ai découvert sur les réseaux sociaux qu’une amie du collège (oui, ça remonte !) a remporté le prix du jeune écrivain 2018 et que sa nouvelle se trouve dans le recueil ci-dessus. J’étais bien sûr obligée de m’en procurer un exemplaire et ai hâte de découvrir sa plume ainsi que celle des autres auteurs présents dans ce recueil de nouvelles !

Pour la trente-troisième année, le recueil du prix international du Jeune Écrivain de langue française réunit les textes primés parmi les huit cent quatre-vingt-treize manuscrits reçus. Douze lauréats. De Belgique, d’Haïti, d’Italie, du Québec, de Suisse et de France. Certains n’en sont pas à leur coup d’essai et poursuivent leur chemin avec le PJE. D’autres ont suivi avec profit les ateliers d’écriture de Muret. Quelques-uns, nous n’en doutons pas, rejoindront la pépinière des jeunes écrivains révélés par le prix : Kaouther Adimi, Miguel Bonnefoy, Jean-Baptiste Del Amo, François-Henri Désérable, Arthur Dreyfus…

Place à la bande dessinée !

l'épouvantable peur d'épiphanie frayeur gauthier lefèvre perséphone loic lactelli kournwsky éditions delcourt collection métamorphose bd bande dessinée

Chez les éditions Delcourt, Perséphone a été choisi pour les très bons retours que j’ai pu voir ici et là sur les réseaux sociaux et L’épouvantable peur d’Épiphanie Frayeur m’a frappée par son univers, ses dessins, ses couleurs…

L’épouvantable peur d’Épiphanie Frayeur Voici Épiphanie. Elle a huit ans et demi. Et voici sa peur, elle a huit ans aussi. En huit ans, Épiphanie n’a pas beaucoup grandi. Sa peur, SI. 

Perséphone est une jeune fille tout ce qu’il y a de plus ordinaire… et c’est bien son problème. Fille adoptive de la célèbre magicienne Déméter, elle peine à trouver sa place aux côtés d’une mère qui en prend un peu trop, et a bien du mal à assumer le fait de ne pas avoir hérité du moindre pouvoir magique. Lors d’un banal voyage scolaire, Perséphone est subitement enlevée et découvre que son histoire personnelle est directement liée à celle des deux nations ennemies : Éleusis, la surface, prospère et insouciante où elle vit et les Enfers, tristes et stériles qui viennent de l’accueillir malgré elle… Ainsi qu’à la terrible guerre qui fit rage entre elles, une quinzaine d’années plus tôt. C’est là, aux confins du monde et dans une aventure épique dont les enjeux dépassent de loin sa quête personnelle, qu’elle va mettre fin aux cauchemars récurrents qui la hantent, découvrir qui elle est et comment elle peut, des années plus tard, essayer de réussir là où Déméter avait échoué…

l'attente infinie julia wertz édition l'agrume l'une d'elles una éditions ça et là bookhaul salon du livre 2018

J’avais déjà beaucoup apprécié Whiskey and New York de Julia Wertz et ai voulu retenté l’expérience avec L’attente infinie. Du côté de L’une d’elles d’Una chez les éditions Ça et Là, c’est le thème qui m’a interpellée.

L’attente infinie Entre 1982 et 2012, Julia Wertz a fait beaucoup de choses : elle a enchaîné toutes sortes de petits boulots, elle a déménagé dans différentes villes, elle est tombée gravement malade, elle s’en est tirée, elle a été embauchée, elle s’est fait virer, elle a aimé (pas trop) , elle a lu beaucoup de livres et fait beaucoup de blagues, elle a découvert la BD, elle a été publiée, elle a bu (beaucoup), elle a déprimé, elle a arrêté de boire, elle a réfléchi et elle s’est beaucoup exprimée. C’est ce que raconte ce livre à l’humour cinglant, plein d’autodérision et de réflexions aussi loufoques qu’existentielles. 

L’une d’elles Entre 1975 et 1980, l’Eventreur du Yorkshire a semé la panique en Angleterre en s’attaquant à des femmes isolées, assassinant treize d’entre elles. Una, qui avait 10 ans en 1975 et vivait à proximité, fut, elle, victime à plusieurs reprises d’agressions sexuelles, jusqu’à son entrée dans l’adolescence. Retraçant son histoire personnelle et mettant en lumière la très large impunité dont bénéficient les hommes coupables de féminicides et d’agressions sexuelles, Una explore ce que signifie grandir dans une société qui ne remet jamais en question la violence masculine, et où les femmes victimes de ces violences doivent elles-mêmes en payer le coût. 

Et vous votre week-end ? Salon du livre ou non ? Si oui, quels achats ou rencontres y avez-vous faits ? Si non, quelle est votre lecture en cours ?

Partage : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *