Butin livresque en brocante de mai 2016

Butin livresque en brocante de mai 2016

Les brocantes auront eu de nouveau raison de moi. Déjà le mois dernier, je vous faisais déjà découvrir mes toutes nouvelles acquisitions.

C’est de nouveau en Seine-et-Marne que je me suis rendue avec l’espoir de trouver quelques perles manquantes à ma bibliothèque. Je suis cette fois repartie avec 10 livres pour 8 euros. Bilan un peu en dessous par rapport au dernier bookhaul mais ravie tout de même !

Sans plus attendre, voici mes trouvailles livresques pour ce mois de mai :

 

onze minutes, les contes du chat perché, dracula, la mort du petit cheval, quatre vingt-treize, l'âne culotte, le pavillon des cancéreux, métaphysique des tubes pour ce butin livresque

 

  • Onze minutes – Paulo Coelho (Livre de poche) : « Toute jeune Brésilienne du Nordeste, Maria n’aspire qu’à l’Aventure, au grand Amour. Au cours d’une semaine de vacances à Rio de Janeiro, sur la plage de Copacabana, un Suisse lui propose de devenir danseuse de cabaret à Genève. Elle voit là le début d’un conte de fées… Mais la réalité sera bien différente. Maria en vient à se prostituer – sans honte, puisqu’elle apprend à son âme à ne pas se plaindre de ce que fait son corps, et qu’elle s’interdit de tomber amoureuse. Après tout, la prostitution est un métier comme un autre, avec ses règles, ses horaires et ses jours de repos. Mais le sexe – comme l’amour – reste pour elle une énigme. Pour découvrir le sens sacré de la sexualité, Maria devra trouver le chemin de la réconciliation avec elle-même. »

 

  • Dracula – Bram Stoker (Pocket) : « Comment Vlad III, prince de Valachie, dont le goût immodéré pour le supplice du pal lui avait valu le sobriquet de « Tepes » (l’empaleur), est-il devenu, sous la plume de Bram Stoker, le comte Dracula ? Comment une seigneur de la guerre mort au combat ,en 1476, contre les Turs est-il devenu un « non-vivant », se nourrissant du sang de ses victimes ? Comment, enfin, le folklore du vampire s’est-il nourri des chroniques historiques ? Mystérieuse alchimie qui fut l’universel succès de Stoker. Par lui, la légende, reprise à la scène et, surtout, à l’écran, est devenue mythe et a donné naissance à la saga du Prince des ténèbres. »

 

  • Métaphysique des tubes – Amélie Nothomb (Livre de poche) : « Parce qu’elle ne bouge pas et ne pleure pas, se bornant à quelques fonctions essentielles – déglutition, digestion, excrétion -, ses parents l’ont surnommée la Plante. L’intéressée se considère plutôt, à ce stade, comme un tube. Mais ce tube, c’est Dieu. Le lecteur comprendra vite pourquoi, et apprendra aussi que la vie de Dieu n’est pas éternelle, même au pays du Soleil levant… Avec cette « autobiographie de zéro à trois ans », la romancière de Stupeur et tremblements, Grand Prix du roman de l’Académie française en 1999, nous révèle des aspects ignorées de sa personnalité et de la vie en général, tout en se montrant plus incisive, plus lucide et plus drôle que jamais. »

 

  • Le pavillon des cancéreux – Soljenitsyne (Livre de poche)
  • La mort du petit cheval – Hervé Bazin (Livre de poche)
  • L’âne Culotte – Henri Bosco (Folio Junior)
  • Quatre-vingt treize – Victor Hugo (Gründ)
  • Les contes du chat perché – Marcel Aymé (Folio)

 

Zola et ses Rougon-Macquart dans une très belle édition France Loisirs :

 

les rougon-macquart, la curée, le ventre de Paris, la conquête de Plassans pour ce butin livresque

 

 

Avez-vous lu certaines de ces œuvres ?

Quelles sont vos trouvailles livresques de la semaine ?

Partage : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

3 réactions au sujet de « Butin livresque en brocante de mai 2016 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *