La passe-miroir tome 2, les disparus du Clairdelune – Christelle Dabos

La passe-miroir tome 2, les disparus du Clairdelune – Christelle Dabos

La passe-miroir est le résultat d’un concours d’écriture qu’a gagné Christelle Dabos en 2013. Il y a quelques temps, je refermais le premier tome intitulé Les fiancés de l’hiver. J’avais apprécié cette lecture sans pour autant être totalement emportée. Je dois dire que ce deuxième tome a fini par me convaincre et est – à mon sens – plus addictif que le premier.

Dans les fiancés de l’hiver, nous avions quitté Ophélie alors qu’elle était embarquée dans une situation épineuse. Farouk vient de la nommer vice-conteuse. Par cette affectation, lui incombe la tâche de divertir à travers des histoires l’esprit de famille du Pôle ainsi que toute sa Cour. Et gare au faux pas ! Farouk se révèle être un grand enfant colérique qu’il ne vaudrait mieux pas contrarier. Ophélie est quant à elle est toujours aussi spontanée et franche et pourrait bien être la première personne à oser lui dire ce qu’elle pense…

les disparus du clairdelune christelle dabos

La relation qui lie Thorn et Ophélie, les fameux fiancés de l’hiver prend un tournant significatif dans ce tome. Ophélie est plus autonome et libre dans la passe-miroir, ce qui la rend plus à même de faire ses propres choix même si la communication entre les deux reste toujours aussi compliquée. De même, la cote de popularité de l’intendant Thorn ne cesse de diminuer et sa masse de travail d’augmenter. Alors, quand l’héroïne reçoit des lettres anonymes de plus en plus virulentes, elle ne peut compter que sur elle-même. Et pour couronner le tout, voilà que sa famille décide de rendre visite aux futurs époux !

Les disparus du Clairdelune offre de nouvelles possibilités dans ce monde si riche imaginé par Christelle Dabos. Alors que dans le premier tome l’action tournait presque uniquement autour de la relation entre Bérénilde et Ophélie au cœur de la Citacielle, ici nous découvrons de nouveaux lieux et personnages.

Si cela est agréable de quitter l’endroit qui était à tout point de vue étouffant pour découvrir le reste du Pôle, il est regrettable que la tante de Thorn soit ici si inexistante. Cela se justifie néanmoins par la venue de nombreux protagonistes et intrigues. Ces dernières sont bien ficelées et offrent toujours une critique de la bourgeoisie et de ses hautes sphères. Les amateurs de romance et de la personnalité troublante de Thorn ne seront quant à eux pas en reste puisque ce roman les creuse plus en détails.

Le tout offre un page turner particulièrement efficace qui dévoile son plein potentiel.

Partage : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *