Mauvais genre de Chloé Cruchaudet

Mauvais genre de Chloé Cruchaudet

Chloé Cruchaudet a étudié les arts appliqués puis le dessin-animé. En parallèle de son travail sur plusieurs séries pour la télévision, elle travaille entre autres pour la presse, l’édition jeunesse et la bande dessinée. Dans Mauvais genre sortie en 2013 aux éditions Delcourt (collection Mirages), elle s’attarde sur un fait divers qui a eu lieu dans le Paris des Années folles.

Paul et Louise viennent de se marier mais doivent déjà se séparer. La guerre de 14 a éclaté et Paul doit se rendre sur le front. Alors que tout le monde pensait que ce serait une guerre rapide, Paul se trouve confronté à l’horreur des tranchées et aux nombreuses pertes humaines. Complètement traumatisé, il décide de s’automutiler afin d’être amené à l’hôpital. De là, il fait tout pour que sa blessure ne guérisse pas pour ne pas retourner se battre. Mais ses supérieurs ne sont pas dupes et le menacent de l’y renvoyer sur-le-champ. Une nuit, Paul profite du manque d’attention d’un des gardes afin de s’enfuir et trouver refuge chez sa femme.

Le sort des déserteurs est très clair : ils seront jugés puis exécutés. Paul n’a d’autre choix que de se cacher en attendant la fin de la guerre, voire quelques années de plus avant que sa vie ne soit plus en danger. Il passe ses journées, seul, dans le petit appartement de Louise qui travaille dur afin de joindre les deux bouts. La situation lui devient vite insupportable, il a envie de sortir, parler à des gens, vivre !

Mauvais genre

Les époux ont alors l’idée de faire passer Paul pour une femme. En le travestissant, le maquillant, l’épilant, il fait très bien illusion. Il trouve même un travail de couturière aux côtés de Louise. Quelques mois de cette vie tranquille en quasi liberté ne sont pas assez pour Paul. Sa nouvelle identité lui a apporté beaucoup, il se redécouvre et plaît aux hommes comme aux femmes. Il déserte de plus en plus le domicile conjugal et s’adonne aux plaisirs cachés du Bois de Boulogne. L’épanouissement de Paul en femme se fait au détriment de son couple qui en pâtit jusqu’à se déchirer totalement.

mauvais genre bande dessinée bd chloé cruchudet éditions delcourt collection mirages

Inspiré de faits réels, Mauvais genre revient sur l’histoire de Paul Grappe, ce soldat déserteur de la Première Guerre mondiale. Partant d’une histoire qui  peut paraître cocasse, les thèmes de l’identité, du genre, de la sexualité, des traumatismes de la guerre sont abordés tour à tour. Le personnage de Paul se révèle très profond, déchiré entre deux facettes de sa même personnalité. La mise en page est pleine de douceur, les dessins très sombres permettent de jouer sur les ombres et lumières. La monochromie y est d’ailleurs presque toujours de mise sauf lorsqu’il s’agit d’y ajouter la couleur rouge. Le rouge du sang, bien souvent, mais aussi celui des tissus, des belles matières que portent les femmes.
Une bien jolie manière de découvrir cette histoire hors du commun.

Partage : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

2 réactions au sujet de « Mauvais genre de Chloé Cruchaudet »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *