Pax et le petit soldat de Sara Pennypacker

Pax et le petit soldat de Sara Pennypacker

J’adore les renards, c’est sans doute ce qui m’a fait choisir ce roman. Mes choix sont rarement guidés par la couverture d’un livre mais celle-ci est tellement belle qu’elle a instantanément attiré mon regard. À l’intérieur, les magnifiques illustrations de Jon Klassen ont fini par me convaincre, ainsi qu’une jolie mise en page des chapitres. Vous l’aurez compris, le tout est un très bel objet livre et au-delà de cela, il a gagné de nombreuses récompenses.

J’ai regardé énormément de dessins-animés dans mon enfance et l’un des moments qui m’a été le plus éprouvant est celui où la mère d’adoption de Rox le renard est contrainte de l’abandonner dans la forêt (Rox et Rouky, Disney 1981). Pax et le petit soldat a fait resurgir ce souvenir ô combien traumatisant de mon enfance dès ses premières pages…

En effet, nous comprenons assez rapidement qu’un père et son fils passent leur derniers instants avec Pax. Ce dernier ressent quelque chose d’anormal. Des tensions et une pointe d’énervement émanent du père et son petit humain semble triste; des larmes coulent de ses yeux. Alors que tout trois descendent de voiture, la promenade en forêt tourne court lorsque Pax se retourne et se rend compte qu’il est laissé seul. Il n’a plus qu’une seule pensée : retrouver son humain qu’il doit protéger coûte que coûte.

pax et le petit soldat sara pennypacker éditions gallimard jeunesse illustrations jon klassen

La tâche va s’avérer difficile. Pax n’a jamais connu la nature, si ce n’est celle du jardin qui entoure son enclos. Son humain l’a trouvé alors qu’il n’était qu’un jeune renardeau, il ne sait donc pas se débrouiller seul dehors. De plus, il est habitué à recevoir sa nourriture des mains de son jeune adolescent, tout comme l’affection et l’amusement. Et pour couronner le tout, voilà que la guerre éclate et s’apprête à tout ravager sur son passage.

Pax et le petit soldat

Grâce à un gros travail de recherches sur les renards, Sara Pennypacker réussit à mener un récit touchant tout en rendant crédible les réactions des animaux sauvages. Les chapitres concernent tour à tour le renard puis l’adolescent dans leur quête de retrouvailles. De fait, le livre ne manque pas de rythme. L’autrice nous offre un roman avec plusieurs héros et autant de voyages initiatiques. L’histoire est intelligente, comprend une jolie morale tout en finesse et un vocabulaire très riche. J’aurais beaucoup aimé découvrir cette histoire dans mon enfance et ne manquerai pas de la transmettre.

Pax et le petit soldat – Gallimard Jeunesse
À partir de 10 ans

Partage : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *