Première jeunesse – Neal Cassady

Première jeunesse – Neal Cassady

Dans « Première jeunesse » (publié aux éditions Les Belles Lettres), Neal Cassady – auteur de la Beat Generation – entame le premier tiers de son autobiographie qui sera publiée en 1971.

C’est en passant une semaine de Road-trip en Normandie que j’ai décidé de m’attaquer à cette personnalité complexe, ami de Jack Kerouac et qui lui inspira d’ailleurs le personnage de Dean Moriarty dans « Sur la Route ».

Sur la route avec Neal Cassady

Élevé par un père alcoolique, une mère froide et des frères violents, Neal Cassady retrace ici la première partie de son enfance. Nous passons d’un souvenir à un autre avec le rythme qui caractérise Cassady. Des phrases à rallonge, des digressions à n’en plus finir qui renforcent le récit au lieu de le desservir. C’est puissant, brut. Plusieurs sentiments s’entrechoquent à la lecture, certaines anecdotes étant aussi drôles que terribles mais celles-ci nous permettent d’un peu mieux comprendre et cerner le personnage.

On découvre ses jeux enfantins et l’innocence d’alors, ses relations avec sa famille et celles, naissantes avec les premières filles qu’il côtoie.

Chaque été avec son père il part en auto-stop ou à bord de trains de marchandises à travers une Amérique au temps de la Grande Dépression. Nul doute que c’est ce qu’il lui donnera à jamais ce besoin de liberté et de mouvement perpétuel.

Je dois quand même dire qu’il est un peu frustrant que ce soit seulement une seule partie de son autobiographie (qui ne sera d’ailleurs jamais achevée), malgré un prix assez élevé. Même en ayant adoré il me faudra attendre pour m’offrir la suite… On ne reste néanmoins pas sur notre faim, l’ouvrage étant enrichi d’autres textes de Cassady et de lettres pour la plupart adressées à Kerouac.

En bref, si comme moi vous avez aimé « Sur la Route » et que le personnage de Dean Moriarty a exercé sur vous une sorte de fascination alors n’hésitez pas !

Partage : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

6 réactions au sujet de « Première jeunesse – Neal Cassady »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *