Chronique de Martin sexe faible d’Antoine Piwnik

Chronique de Martin sexe faible d’Antoine Piwnik


Le journal de Martin Sexe faible m’a été envoyé par les Editions Équateurs. Éloigné des romans que j’ai l’habitude de lire le résumé m’a pourtant donné très envie de m’y plonger. L’auteur Antoine Piwnik est aussi le co-auteur de la websérie éponyme diffusée sur Studio 4.

Et si les rôles étaient inversés ?

Ecrit comme un journal intime, nous suivons le quotidien de Martin, trentenaire célibataire. Rien de bien original à première vue sauf que celui-ci vit dans un monde de femmes. Harcèlement sexuel, misandrie au travail, pression familiale sont autant de joyeusetés auxquelles doit se confronter Martin.

websérie martin sexe faible studio 4
Martin face au harcèlement de rue

Martin sexe faible est donc le livre tiré de la websérie du même nom que j’ai pour ma part découverte après ma lecture. Chaque support apporte quelque chose en plus et il est intéressant de pouvoir mettre en parallèle les deux. En effet dans le roman, Martin se heurte à une urgence en plus qui va faire tout basculer : celle de son horloge biologique !

Comédie romantique et sexisme ordinaire

En tant que femme il est difficile de ne pas être interpellée tout de suite par le sujet. Aujourd’hui le sexisme ordinaire, le harcèlement sexuel et les différentes agressions que vivent les femmes sont de plus en plus sur le devant de la scène. Les femmes osent sortir de leur silence, des articles et sites internet comme le Projet Crocodile (qui conte les histoires de harcèlement et de sexisme ordinaire) voient le jour. Et c’est grâce à des œuvres comme le journal de Martin sexe faible qu’un débat peut être mis en place. Et le fait que les hommes apportent leur point de vue et s’expriment sur le sujet est essentiel.

Bien que l’intrigue reste légère, la lecture n’en reste pas moins sympathique. Si l’ensemble porte à sourire, une certaine violence sous-jacente est néanmoins présente. En effet, bien que le trait soit volontairement grossi (quoi que…) chaque femme pourra aisément se reconnaître dans l’absurdité de ces situations. Une lecture intéressante à prêter à son petit ami/meilleur ami/frère/père.