Les empreintes dans la jungle – Somerset Maugham

Les empreintes dans la jungle – Somerset Maugham

J’ai eu la chance de découvrir à travers ce recueil publié aux éditions France Loisirs, une part minime de l’œuvre de Somerset Maugham. Rassemblant en tout 26 nouvelles dont Les empreintes dans la jungle, chacune est présentée par un auteur différent (Amélie Nothomb, Tatiana de Rosnay ou encore Gilles Lapouge).

William Somerset Maugham

William Somerset Maugham est l’un des écrivains anglo-saxons les plus lus dans le monde avec à son actif romans, pièces de théâtre, essais et plus de cent nouvelles. Français de cœur et de naissance puisqu’il voit le jour et décède dans notre pays (1874 – 1965), il devient orphelin avant d’atteindre sa dixième année. Il trouvera le réconfort dans les livres et ses études. Diplômé en médecine, c’est de sa plume qu’il souhaite vivre et cette conviction se renforce grâce au bon accueil réservé à ses romans Liza de Lambeth (1897) et Mrs Craddock (1902).

Comédie humaine au cœur des colonies britanniques

Cette réussite et son goût pour les voyages l’emmènent à parcourir le Monde et à se nourrir de ses pérégrinations pour ses écrits. Ce recueil nous entraîne dans les colonies d’alors de l’Empire Britannique. Ayant pour toile de fond la jungle de Bornéo ou un bar à opium de Singapour, il ne reste plus à Maugham qu’à placer ses personnages.

Critique et bien souvent cruel, celui-ci n’épargne pas son prochain, qu’il soit missionnaire ou de la haute bourgeoisie. Drôle ou dramatique, chaque récit nous invite à découvrir sa galerie de personnages avec ses vices ou au contraire ses côtés attachants.

Une oeuvre terriblement humaine qui n’est pas sans rappeler celle de Guy de Maupassant (Boule de Suif, La Parure,…) à qui Somerset rend un constant hommage et qu’il qualifie de « maître de la nouvelle ». Avec Les empreintes dans la jungle, celui-ci nous a prouvé que la relève était assurée.